Sean Patrick O'Malley, l'homme fort de Boston

le
0
PORTRAIT - Ce cardinal hors norme a rétabli la confiance dans le diocèse de Boston aux États-Unis.

Si ce capucin, devenu archevêque de Boston, donc cardinal, en raison de son intégrité et de la profondeur de sa vie spirituelle, parlait italien, il aurait de grandes chances d'être élu successeur de Benoît XVI. Sa façon d'être - un homme de prière, très à l'écoute, pondéré, replaçant toujours les problèmes temporels dans le spirituel et vice versa - et surtout son bilan à la tête du plus important diocèse américain, font de lui «le» papabile des États-Unis. Y compris devant le spectaculaire et prolixe archevêque de New York, le cardinal Dolan.

Sean Patrick O'Malley, 68 ans, parle peu mais il sait agir. Jean-Paul II, confronté au scandale qui frappait dans les années 2000 le cardinal Law, archevêque de Boston (dont la publication de courriers internes prouvait qu'il avait couvert les agissements de plusieurs prêtres pédophiles) le remplaça par ce religieu...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant