Se maquiller en direct sur son smartphone, avec la "beauté connectée"

le
0
Se maquiller en direct sur son smartphone, avec la "beauté connectée"
Se maquiller en direct sur son smartphone, avec la "beauté connectée"

Applications mobiles interactives ou réalité augmentée, les marques de cosmétiques misent de plus en plus sur le numérique et la "beauté connectée" pour permettre aux clientes de tester en direct leurs produits et mieux cibler leurs goûts grâce à l'exploitation des données.Avec le lancement de l'application mobile MakeUp Genius le 15 mai lors du dernier festival de Cannes, L'Oréal entend s'affirmer comme l'une des entreprises les plus en pointe dans le domaine de la "beauté connectée".Grâce à un algorithme et à un système de reconnaissance faciale élaboré, MakeUp Genius transforme l'iPhone en "miroir virtuel" impressionnant de réalisme. En un clic, fonds de teint et autres mascaras apparaissent instantanément sur le visage de l'utilisatrice.Fini le casse-tête du choix entre le rose flashy ou le rouge sombre: la cliente peut tester en temps réel le rouge à lèvre de ses rêves parmi les 300 produits de la gamme L'Oréal, autant de fois qu'elle le souhaite. Et acheter dans la foulée son coup de coeur en ligne."Certains clients n'ont pas le temps d'aller au magasin pour tester les produits. Grâce à l'application, ils peuvent accéder à toute la gamme facilement et en direct", explique Guive Balooch, directeur du département beauté connectée de L'Oréal.Après les apps' Hair Color Genius pour les cheveux et Skin Genius pour la peau, le numéro un mondial des cosmétiques a décidé de miser encore plus sur le numérique en mettant sur pied une unité de recherche -un incubateur- dédiée à la "beauté connectée".Basé dans le New Jersey (Etats-Unis), cet incubateur est animé par une équipe de 15 personnes chargées de développer l'innovation marketing miracle. La première, lancée après de 18 mois de conception, est l'application MakeUp Genius."Il y a des biologistes, des statisticiens, ou encore même des physiciens. Chacun apporte son expertise", détaille Guive Balooch, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant