Se loger coûte en moyenne 628 euros par mois en France

le
0

INFOGRAPHIE - Selon une étude, le budget mensuel moyen consacré au loyer ou au remboursement d’emprunt progresse de 2,2% en un an. Un budget jugé trop élevé par 40% des sondés et même 60% des locataires.

Cette année, les Français doivent rajouter 14 euros par mois (168 euros par an) pour boucler leur budget logement, qu’ils soient locataires ou qu’ils aient un prêt à rembourser selon le baromètre annuel Sofinscope (pour le compte de Crédit Agricole Consumer Finance). Une hausse de 2,2% qui a défaut d’être exorbitante, reste bien supérieure à l’inflation et a du mal à passer. Le chiffre retrouve un niveau semblable à celui de 2013 (633 euros par mois) mais 40% des sondés le jugent trop élevé par rapport à ce qu’ils gagnent.

En moyenne, les Français consacrent 22,4% de leurs revenus à ce poste (+ 0,6 point par rapport à 2014), mais ils sont tout de même 20% à y allouer plus du tiers de leurs revenus. Quant aux locataires, ils sont 59 % à estimer que cette dépense est trop importante (+ 8 points depuis 2014) contre seulement 26% des propriétaires. Une perception qui tient sans doute plus aux difficultés économiques qu’au niveau même du loyer puisque celui-ci a reculé aussi bien dans les HLM que dans le parc privé (voir infographie, ci-dessous).

Au final, 45 % des locataires éprouvent des difficultés pour payer leur loyer. Pour y faire face, ils sont 68% à envisager de réduire leurs dépenses de consommation (+ 5 points) et 10% à songer à déménager voire, pour 6% d’entre eux (+4 points!) à se pencher sur la colocation. Ce gros budget logement a aussi un impact important sur les capacités d’épargne des ménages (pour 74 % des locataires et 47 % des propriétaires), sur leurs dépenses de santé (pour 51 % des locataires, et 31 % des propriétaires), sur leurs dépenses de loisirs (pour 67 % des locataires et 40 % des propriétaires) sans oublier leur budget vacances (69 % de locataires et 44 % des propriétaires).

Malgré ces difficultés ressenties par les locataires, ce sont les propriétaires en cours d’acquisition qui on vu leur budget grimper le plus fortement: à 793 euros par mois, leur budget bondit de +8,3%. Quant aux habitants de la région parisienne, ils sont encore plus mal lotis: ils dépensent désormais 785 euros par mois, 10% de plus que l’an passé.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant