SDF : pourquoi Duflot se trompe d'adresse

le
2
DÉCRYPTAGE - La ministre du Logement a déclenché la colère des chrétiens en demandant à l'Église de mettre ses locaux inutilisés à la disposition des plus démunis.

Cécile Duflot frappe à la mauvaise porte et rate une belle marche! En menaçant de réquisition - sur un mode autoritaire, qu'elle récuse, mais on n'est plus à une contradiction près - les biens d'Église parce qu'elle «ne (comprendrait) pas que l'Église ne partage pas nos objectifs de solidarité», elle a réussi à exaspérer les plus acquis des chrétiens à ce combat contre le mal-logement. Ceux qui suent en silence, hiver comme été, pour visiter, réconforter, chercher à tout prix des solutions pour aider et loger les plus démunis.

C'est un peu comme si un ministre de la Santé posant son soulier hors d'une limousine reprochait à un médecin de campagne à la voiture crottée de négliger ses malades isolés! Le médecin rugirait. Et il aurait raison contre cet insupportable et importun donneur de leço...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4189758 le mardi 4 déc 2012 à 07:59

    JPI - Et d'abord les chrétiens ne sont pas en colère et sont aussi convaincus que l'on peut toujours faire mieux. Mais nous reconnaissons que le ministre a été bien mal à droite.

  • dhote le lundi 3 déc 2012 à 22:04

    Bravo, bien dit.