SCPI : Rush de fin d'année

le
0

Soucieuse de rentabiliser leur collecte au mieux des intérêts de leurs associés, les SCPI et OPCI se déchainent en fin d'année. Derniers investissements.

PFO2 (Perial Asset Management) a acquis en Vefa 3 immeubles à usage de bureaux, l' "Urban Quartz" (Rennes),  pour 42,3 M€ et un rendement estimé de 6,8 %. L'ensemble s’étend sur 13 296 m² dont 316 m² en rez-de-chaussée seront destinés à des commerces.  Leur livraison sera échelonnée entre fin 2017 et mi 2018. Mais d'ores et déjà, ils sont en cours de commercialisation. Selon la société de gestion « plusieurs entreprises ont déjà manifesté leur intérêt pour cet emplacement stratégique et ce projet innovant, majeur pour la ville de Rennes ». Enfin, le programme respecte la logique  « environnementale » de la SCPI en intégrant une certification NF HQE Bâtiment tertiaire niveau « Très Bon » et une performance règlementaire supérieure aux attendus de la RT 2012. Peu de temps avant PF02 s'était portée sur  des bureaux à Clamart (41,5 m€) : « Le Panoramic ». Occupé par un locataire de qualité, Lafarge, il procure  un rendement immédiat de 7,15%. Le bien  livré en 2008 est conforme à la RT 2000. En dépit des bonnes qualités techniques des prestations  Périal AM  précise cependant vouloir se rapprocher de son locataire « afin de mettre en place une démarche d’amélioration environnementale pragmatique ». Encore elle ! 2084 m2 sous forme de deux plateaux de bureaux situés dans l'hyper centre de Lille (Place Rihour) sont tombés dans l'escarcelle de PFO2. Ils sont loués à 100 % tout  comme l' Alma (14525 m2, Gennevilliers) acquis récemment pour 58,2m€. Ce bien qui est occupé jusqu'en 2023 offre un rendement immédiat 6,21 %.

Accimmo Pierre (BNP Paribas Reim france) a rentré dans son patrimoine trois actifs  d’une valeur totale de plus de 61,85 m€ générant un taux de rendement brut moyen de 5,58 %. Il s'agit d'abord l’immeuble de bureaux « L’Astrée », (4 500 m²) à Montrouge. Certifié HQE exploitation. Il a été rénové complètement en 2014. Et depuis aout 2015, il est entièrement loué sur un bail de neuf ans ferme à une société bio-pharmaceutique. Le deuxième, « Le Rubik », d’environ 5 597 m² est situé à Lyon. Le bâtiment  est neuf et fera l'objet d'une certification PEQA BBC. A sa livraison en janvier 2017, il sera pris à bail à 92% par la société DOMEO sur la base d’un bail d’une durée ferme de six ans. Enfin le dernier bien est composé de deux immeubles de bureaux constituant le « Park Plaza ». Situés au sein du Parc Scientifique de la Haute Borne à Villeneuve d'Asq, ces deux immeubles de bureaux ont été développés en 2006 à l’identique pour une surface d’environ 3 000 m² chacun. Depuis leur livraison, les deux immeubles mono-locataires sont intégralement loués à deux centres d’appel qui ont renouvelé chacun leur bail pour neuf ans dont six ans fermes en 2014 et 2015. Primovie (Promonial Reim) réalise de son côté sa première acquisition en Allemagne (10,82 m€). Localisé à Munich, l'actif livré en 2004, est formé de trois bâtiments totalisant quelques 4605m2. Il  accueille  une clinique de procréation médicalement assistée (PMA) et un centre de recherche génétique. D'après Laurent Fléchet, Président du Directoire cet investissement s’inscrit dans une stratégie de diversification dynamique  permettant de profiter des « opportunités d’investissement en immobilier de santé et d’hébergements pour les personnes âgées dépendantes en Allemagne » Même attrait de l'Allemagne pour Pierval Santé (Euryale AM) qui vient d'acquérir un « Nursing Home  à Bôlhen pour lequel « le transfert économique bénéficiera d’un effet rétroactif au 1er juillet 2015 permettant ainsi, d’ores et déjà, d’intégrer ces revenus locatifs sur le troisième trimestre ». Pourquoi ce choix ? Parce qu'il « s’inscrit dans une stratégie de diversification géographique globale sur un territoire où les besoins sont d’autant plus importants que l’Allemagne se classe comme le deuxième pays le « plus vieux du monde » derrière le Japon ». Les autres acquisitions cette fois françaises se sont déroulées à Nevers (1,22m€) sous la forme d''un laboratoire médical et  à Sens (3,25m€, centre médico-social). Les 2 biens offrent un rendement respectif de 8,45 % et de 7,61 %. Pas mal ! Ciloger a acquis pour le compte de ses fonds grands publics de dix-huit magasins exploités par l’enseigne Decathlon. Situés dans des zones commerciales dynamiques sur l’ensemble du territoire français, les actifs disposent tous de baux fermes. Le montant de l'opération s'élève à 101m€  Après un portefeuille de magasins à l'enseigne M bricolage, Tikehau IM a investi pour son OPCI Tikehau Retail Properties II dans un portefeuille de trente-cinq actifs commerciaux en Ile de France et en province pour un coût supérieur à 240m€.  L'ensemble développe plus de 200 000 m2 et comprend cent deux cellules commerciales louées à des enseignes réputées. De plus, l'actif de l'OPCI s'est enrichi du centre commercial Bercy 2 (35 200 m2  64m€) à Charenton le Pont. Le montant n'a pas été divulgué juste sait-on que le bien comprend  70 magasins et bénéficiera « des ressources liées au Grand paris. Notapierre (Unofi) a jeté son dévolu sur l'ensemble "King Charles", premier immeuble de bureaux livré de la phase 2 de la Confluence, à Lyon (69). Cet immeuble de 9 388 m2 de bureaux et commerces doit être livré au second trimestre 2017. Le groupe Cardinal réalise une restructuration lourde avec surélévation de l’immeuble, qui sera labellisé BREEAM "Very Good". Foncia Pierre Gestion n'est pas en reste. Sa SCPI Foncia Pierre Rendement  spécialisée dans les commerces de qualité a choisi une galerie commerciale à proximité immédiate des Champs Elysées (23 m€) dont le rendement actes en main est évalué à plus de 5 %. La galerie commerciale qui bénéficie d’un double accès  rue de Berri et  rue de Washington est essentiellement dédiée aux services de la restauration. Elle est actuellement occupée par des locataires connus parmi lesquels les restaurants, le Carré VIP, le Royal Jet Set ou encore le Café de New York.  Enfin, dans le cadre du lancement de son deuxième fonds hôtelier centré sur le haut de gamme (trois et quatre étoiles), Swiss Life Reim acquiert un portefeuille de sept hôtels à Paris  (9ème et 16ème) et dans le centre de Nice. Deux hôtels parisiens ont déjà̀ fait l’objet d’une rénovation complète. Mais, un programme de travaux permettra de bénéficier d’ici 2017 d’un portefeuille optimisé comprenant principalement des boutiques hôtels quatre étoiles. "Cette catégorie d’hôtels est particulièrement bien positionnée pour profiter à la fois d’une clientèle business et de l’attractivité́ touristique croissante de Paris et de la Côte d’Azur. Pour nos investisseurs, il s’agit de s’exposer à la croissance mondiale tout en étant positionné sur des actifs locaux de grande qualité́" précise Frédéric Bôl, président du directoire de Swiss Life Reim (France). Mieux encore, « Il s’agit d’une opportunité́ rare, sur une collection d’hôtels très bien placés. Nous poursuivons l’investissement du fonds sur des profils similaires afin d’obtenir un ensemble homogène qui offrira une prime de rendement attractive tout en limitant le risque d’exploitation" poursuit Fabrice Lombardo, directeur de la structuration et de la gestion de portefeuille. Dernier point,  Le fonds vise une taille cible supérieure à 300 m€.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant