SCPI et les seniors

le
0

Pour l'heure, les SCPI qui ciblent les seniors sont peu nombreuses : elles ne sont que deux. C'est peu ! Mais surtout, ce ne sont pas des produits « purs ». Pourquoi ? Parce que l'exigence de contenir leur risque oblige ces véhicules à se diversifier sur toutes sortes d'actifs, choisis souvent en rapport avec le vaste thème de la santé. Cependant, face à une demande forte des investisseurs, il ne serait pas surprenant de voir dans les années à venir le lancement d'autres SCPI spécialisées où même que ce créneau devienne un actif immobilier de diversification à part entière.

Lancé en juillet 2012, Primovie (Primonial Reim) fait figure de pionnier. Moins de 4 ans après sa création elle capitalise au 1er janvier 2016 plus de 451 m€ et a séduit près de 5 500 associés. Un réel succès ! Pour cause, la SCPI investit principalement dans des actifs immobiliers correspondant aux divers thèmes de la santé (cliniques et centres de santé) ou des seniors et de la dépendance (maisons de retraite et résidences seniors).  Au-delà de se constituer un patrimoine diversifié sur le plan locatif et géographique, Primovie ambitionne de faire émerger une nouvelle classe d’actifs dans le monde de l’immobilier collectif. Un placement intéressant pour l'investisseur car les immeubles sont souvent   acquis avec des locataires en place au moment de la signature de l’acte, ce qui permet de délivrer un revenu potentiel immédiat. Aujourd'hui, la SCPI dénombre une trentaine de biens dont quatre EHPAD, des cliniques, maisons médicales, crèches, écoles, hôtels, partout en France et même depuis peu en Allemagne. La diversification, nerf de la rentabilité et du contrôle du risque, a sa récompense : son taux de distribution 2015 a été de 5 %. A noter que Primovie est également accessible au sein de tous les contrats d’assurance-vie distribués par Primonial.

Tout juste âgé de 2 ans, Pierval Santé (Euryale) voit sa taille s'élargir au fur et à mesure d'une notoriété qui s'installe. Sa capitalisation s'approche des 42 m€, soit plus du double de celle affichée fin 2014 (17,7 m€). Et ses investissements se montent actuellement à 26,5 m€ autour de huit actifs. Au-delà des chiffres, la SCPI revendique une solution innovante d’épargne immobilière. Elle veut ainsi répondre à un enjeu de santé publique en associant notamment les investisseurs privés (épargnants). Comme sa grande sœur, sa stratégie repose sur la diversité de ses acquisitions : des établissements d’hébergement et de soins spécialisés, des cliniques MCO (Médecine Chirurgie Obstétrique), SSR (Soins de Suite et de Réadaptation), des cabinets médicaux ou des murs de pharmacie et bien sur des EHPAD. Concernant ce dernier créneau, Pierval Santé a visé deux fois l'Allemagne, un pays où les besoins sont d’autant plus importants qu'il  se classe comme le deuxième pays le « plus vieux du monde » derrière le Japon. En termes de rendement, le taux de distribution 2015 s'est élevé à 5,17 %. 

Retrouvez cet article sur Primaliance.com
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant