SCPI : croissance de 29% au premier semestre

le
0

Avec 1,242 milliard d’euros collectés, les SCPI ont une nouvelle fois franchi un record historique dans l’histoire de leur collecte. Ce succès provient plus particulièrement des SCPI d’immobilier d’entreprise dont la collecte s’inscrit en hausse de 37,5% et représente plus de 98% du total. La distribution d’un revenu régulier généré par des actifs tangibles semble répondre aux inquiétudes des épargnants.

Cette réussite n’est pas partagée par les SCPI à vocation fiscale (SCPI Scellier, Malraux et de déficit foncier) qui ne collectent que 12,3 millions d’euros, en baisse de 81% par rapport au 1er semestre 2011 (67 millions d’euros).

Sur le marché secondaire, 158 millions d’euros ont été échangés au cours du 1er semestre (0,6 % de la capitalisation), en baisse relative par rapport au premier semestre 2011 (182 millions d’euros de transactions).

Les grands mouvements de fusion « pluri-SCPI » entrepris par Amundi Immobilier, BNP Paribas Reim et Perial associés aux lancements de nouveaux produits ont abouti à une baisse sensible du nombre de SCPI qui passe de 155 à 151. La capitalisation du marché s’élève désormais à 25,74 milliards d’euros au 30 juin 2012.

« L’environnement économique et financier durablement dégradé que nous connaissons incite les ménages à la prudence et donc à un surcroît d’épargne pour l’avenir. Dans un tel contexte, la SCPI, dont la lisibilité, la qualité de la gouvernance et les vertus intrinsèques sont largement reconnues, suscite la confiance des épargnants » commente l’ASPIM, l’Association Française des Sociétés de Placement Immobilier qui regroupe les sociétés de gestion de SCPI.

 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant