Scott LaValla, du rugby à l'armée

le
0
Scott LaValla, du rugby à l'armée
Scott LaValla, du rugby à l'armée

Forfait pour le Mondial, Scott LaValla a arrêté sa carrière à seulement 27 ans pour s'engager dans l'armée américaine. Un rêve de gosse pour l'ancien joueur du Stade français qui a profité à fond de sa courte carrière sportive.

Il devait disputer sa deuxième Coupe du monde avec les États-Unis avant de raccrocher les crampons, mais une fracture du coude a précipité sa retraite. À seulement 27 ans, Scott LaValla a décidé d'arrêter le rugby. Il n'avait pourtant pas subi de commotions cérébrales à répétition qui auraient pu le mettre en danger. Il n'était pas non plus en situation d'échec au Stade français où son statut de remplaçant et d'impact player lui convenait très bien. Le deuxième (ou troisième) ligne américain était même heureux à Paris, où il avait débarqué en 2011 en provenance de Dublin. C'est d'ailleurs en Irlande, à 18 ans, qu'il avait découvert qu'il pouvait devenir un joueur de rugby professionnel, après avoir fait du foot US jusqu'au lycée. En réalité, Scott LaValla avait envie de servir son pays en devenant un Marine de l'armée américaine, dans l'assistance médicale, sur le front. Et l'âge limite pour s'engager dans cette branche étant de 27 ans, la décision s'est imposée naturellement.

L'armée, un "rêve de gamin"


C'est Pierre Rabadan qui a vendu la mèche dans une interview accordée à RMC en mai dernier. "J'ai gaffé, reconnaît aujourd'hui l'ancien troisième ligne du Stade français. On était plusieurs à prendre notre retraite à la fin de la saison et j'ai cité le nom de Scott, en disant qu'il allait s'engager dans l'armée. Je n'étais pas censé en parler." Car Scott LaValla souhaite que sa vie post rugby reste privée, comme il nous l'a expliqué en déclinant poliment notre demande d'interview. L'ex-Stadiste n'a jamais annoncé publiquement sa fin de carrière sportive, ni son projet de rejoindre les Marines. "Il savait que le rugby, ça n'allait pas durer, explique Rémi Bonfils, talonneur du club parisien et un des meilleurs potes de LaValla dans le vestiaire. Le rugby est resté un plaisir pour lui, pas un métier. Il a toujours eu l'objectif d'intégrer l'armée, c'est presque un rêve de gamin pour lui." "Peu de gens auraient ce courage, ça démontre son caractère ", indique Laurent Sempéré, lui aussi talonneur à Paris.

Un caractère bien trempé qui a tout de suite fait l'unanimité dans le vestiaire stadiste. Pas timide pour un sou, Scott LaValla s'intègre très bien dans le groupe à son arrivée en 2011. "Il a très vite appris le français, c'était impressionnant", se souvient Laurent Sempéré.…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant