Scotland Yard: des noms d'enfants morts utilisés

le
0
Une enquête du Guardian révèle que des agents secrets de la police britannique ont, pendant des années, utilisé des noms d'enfants morts comme pseudonymes pour leurs opérations. Un procédé macabre qui n'a pas éveillé de soupçons.

Pendant 30 ans, de 1968 à 1974, des agents de Scotland Yard infiltrant des groupes d'activistes auraient utilisé comme pseudonymes l'identité de 80 enfants morts, sans que les parents soient consultés et informés. C'est ce qu'affirment les journalistes Paul Lewis et Rob Evans dans une enquête parue dimanche dans le quotidien britannique The Guardian.

Cette pratique classée confidentielle a été créée il y a 40 ans par la police et pourrait concerner plus de 80 enfants. Cette méthode, selon la police, était autrefois utilisée pour apporter plus de crédibilité à l'histoire des agents secrets lors de leurs missions d'espionnage. Certains des policiers auraient passé jusqu'à dix années à se faire passer pour des enfants qui étaien...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant