Scor s'offre une année record

le
0
M. Bertrand
M. Bertrand
(lerevenu.com) - Année faste pour le 5e réassureur mondial. Le groupe présidé par Denis Kessler a dévoilé un résultat net record de 549 millions d'euros, en hausse de 31 % sur 2012 (voir le cours Scor). La performance opérationnelle, à la hauteur des attentes - avec notamment un ratio combiné qui s'améliore à 93,9% en réassurance dommages, n'explique pas tout. L'envolée de la profitabilité nette, qui se traduit par un retour sur fonds propres de 11,5 %, provient surtout d'un gain comptable de 183 millions d'euros sur le rachat de Generali US, l'activité de réassurance vie de l'italien. Scor a payé un prix inférieur à la valeur des fonds propres de sa cible. Avec, à la clé, des écarts d'acquisition négatifs. On parle de badwill, l'inverse d'un goodwill. Scor sait acheter à bon prix. Il vient encore de le prouver.


Le rendement du portefeuille reste faible à 2,6%. C'est comme attendu l'une des clés pour apprécier l'avenir de la profitabilité du groupe. Son portefeuille de 15,2 milliards d'euros d'actifs financiers n'a généré qu'un rendement de 2,6 %. Un retour qui grimpe à 3,1 %, hors dépréciation sur la part actions. Bonne nouvelle. Le groupe écarte toute nouvelle dépréciation sur cette poche d'investissement en 2014. Longtemps taxé d'une trop grande prudence dans ses choix financiers, il prévoit même de réinvestir sur des actifs un peu plus risqués. Avec, à la clé, un meilleur retour.

44 % du résultat distribués.

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant