Scor : le récent repli libère du potentiel

le
0
Au centre le siège de Sompo, à Tokyo. (© Wiiii)
Au centre le siège de Sompo, à Tokyo. (© Wiiii)

Sompo renonce à monter dans le capital du réassureur. Début 2015, le japonais avait repris les 7,9% du financier suisse Martin Ebner et indiqué vouloir détenir 15% de Scor. Un projet devenu caduc. Selon la presse nippone, ce revirement intervient sur fond de divergen­ces stratégiques entre le français et le japonais. Scor met en avant le maintien des relations commerciales avec Sompo, un important client en Asie. 

La pression baissière à court terme n'est peut-être pas finie

La nouvelle a été fraîchement accueillie en Bourse, avec un repli de 9% sur le plus- haut annuel touché début décembre à 37,22 euros. En hausse de près de 38% en 2015, Scor reste parmi les meilleures performances des financières. Le repli récent libère du potentiel. Le titre s’échange 12,5 fois le résultat net par action attendu en 2016. Mais la pression baissière à court terme n’est peut-être pas terminée : Sompo n’a pas précisé ses intentions sur sa participation de 7,9%, pour laquelle il est en plus-value latente. 
 

Source


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant