SCO Smart

le
0
SCO Smart
SCO Smart

Avant son déplacement à Nice, Angers est le dauphin de la Ligue 1. Plus que surprenant pour le petit promu, que tout le monde attendait au fond du classement. Mais les dirigeants ont su être intelligents cet été pour bien préparer la saison. Ce qui explique, entre autres, la bonne saison actuelle.

Les habitudes n'ont pas changé. L'année a pris un coup de vieux, mais Angers n'est toujours pas périmé. Depuis la reprise, le 18e budget de France continue sur sa lancée : deux victoires tranquilles contre Besançon et Caen (3-1 et 2-0), une qualif' en 16e de finale et une deuxième place de championnat chipée à l'AS Monaco. Et franchement, rien ne dit que la hype va s'arrêter. Si on ne sait pas jusqu'où peut aller le SCO, on connaît en revanche les raisons qui l'ont amené jusqu'ici. Car ces bonnes performances s'expliquent. Elles prennent leurs origines avant la première journée de Ligue 1. Et même dès le stage de préparation. "On a pu travailler très rapidement avec l'ensemble du groupe, quasiment tout le monde était présent, rembobine Serge Le Dizet, l'entraîneur adjoint. Or, un bon stage de préparation, c'est un gage de réussite pour la suite de la saison. Vraiment, c'est important, on a eu la chance d'avoir des recrues qui sont arrivées très tôt."

Rien dans le bide ?


Le recrutement estival justement, parlons-en. Avec les départs de Rayan Frikeche, Sacha Clémence et surtout Jonathan Kodjia, meilleur buteur du club en 2014-2015, on pouvait craindre le pire. Sauf que c'est mal connaître les dirigeants angevins et l'intelligence dont ils ont su faire preuve, comme l'indique Anthony Tondu, qui fait partie du staff médical : "La clé, c'est d'avoir gardé l'ossature de l'an dernier. Hormis Kodjia, les éléments moteurs qui sont à la base de notre super championnat de Ligue 2 sont restés." Quid des arrivées ? "Avec un petit budget comme le nôtre, on est obligés de recruter malin, répond-il. Du coup, on a pris des joueurs pas forcément connus, avec des saisons complètes dans les jambes, des gars en pleine forme quoi."

Attention d'Angers ?
Surtout, les nouveaux venus se sont retrouvés dans le discours de l'entraîneur Stéphane Moulin et ont donc directement adhéré à son projet. Voilà pourquoi la mayonnaise a si vite pris, selon Le Dizet : "C'est toujours facile de dire qu'on a fait les bons choix après avoir obtenu des bons résultats, mais c'est vrai qu'on a réalisé un mercato rapide,…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant