Sciences-po s'offre son Oxford

le
0
Sciences-po s'offre son Oxford
Sciences-po s'offre son Oxford

De larges bandes de pelouse, une immense bibliothèque, un cloître, une salle de plaidoirie, une cafétéria… Bientôt, il ne sera plus utile de traverser la Manche pour pénétrer dans l’un de ces campus qui font la renommée des universités anglosaxonnes. La Seine suffira. Hier, l’Institut d’études politiques de Paris (Sciences-po) a annoncé qu’il venait d’acquérir l’hôtel de l’Artillerie (Paris VIIe) pour le transformer en campus multidisciplinaire.

 

En plein cœur de Paris, le bâtiment du XVIIe siècle a longtemps abrité les activités du ministère de la Défense. Chiffrée à 200 M€ — achat du site et travaux de restauration — l’opération achevée en 2021 permettra aux 7 000 étudiants de la prestigieuse école de pousser les grilles ouvrant sur un site entièrement repensé de 14 000 m2.

 

Entre cinquante  et cent logements sociaux

 

« Ce sera un véritable site oxfordien. Y seront regroupés la recherche, l’enseignement initial et continu, un incubateur d’entreprises, une salle de marchés, de multiples éléments de la vie étudiante… », s’enthousiasme Frédéric Mion, le directeur de Sciences- po qui a mené à bien le projet rêvé par Richard Descoings, son prédécesseur décédé en 2012.

 

« Oxfordien » : la référence à l’université britannique n’est pas un hasard. Certes, son gigantesque et magnifique campus est une référence. Mais Oxford vole surtout la vedette à Sciences-po au classement mondial QS des meilleures universités. L’école parisienne arrive quatrième, derrière les anglaises Oxford et la London School of Economics. L’Américaine Harvard caracolant toujours en tête.

 

Faire peau neuve pour grappiller des places dans le classement international ? « Nous sommes convaincus que le lieu dans lequel nous déménageons sera un élément d’attractivité pour les meilleurs professeurs et pour les élèves. Le nombre de candidats à nos ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant