Sciences Po: les candidats à la direction passent l'«oral»

le
0
La procédure pour désigner le successeur de Richard Descoings est lancée. Le rapport que la Cour des comptes s'apprête à rendre sur l'école vient troubler le jeu.

C'est au Café de Flore, à deux pas de Sciences Po, que «fuitent» les dernières informations sur l'avenir de l'école. Ainsi, les quatre candidats présélectionnés pour succéder au directeur Richard Descoings, qui a succombé à une crise cardiaque début avril dans un hôtel de New York, ont-ils discrètement été auditionnés jeudi dernier par l'un des comités de sélection. Une sorte de grand oral mené par le président d'honneur de BNP Paribas, Michel Pébereau, à la tête du conseil de direction de l'Institut d'études politiques (IEP). Dix minutes de présentation du projet pour Sciences Po, puis le feu roulant des questions.

Hervé Crès, désigné administrateur provisoire de l'IEP.
Hervé Crès, désigné administrateur provisoire de l'IEP.

Hervé Crès, désigné administrateur provisoire de l'IEP. Crédits photo : IEP

Doivent ainsi passer à la moulinette Hervé Crès, l'actuel directeur de l'IEP par intérim, Dominique Reynié, directeur général de la Fondation pour l'innovation politique, Jean-Michel Blanquer, directeur général de l'enseignement scolaire au ministère

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant