Sciences Po : la filière ZEP paie mieux

le
0
Les anciens lycéens de zones d'éducation prioritaire optent pour des professions plus rémunératrices comme le privé et le secteur financier.

Pari gagné, du moins pour les étudiants entrés à Sciences Po par la filière ZEP. Ils s'avèrent aussi performants que les autres. Ils affichent même des salaires plus élevés à la sortie, optant pour des professions plus rémunératrices, selon l'enquête menée par Vincent Tiberj. À la demande de Sciences Po, le sociologue a comparé le destin de quelque 178 jeunes (sur les 850 jeunes recrutés depuis 2001 dans la filière ZEP ) et celui des promotions classiques.

Si en première année, le décalage reste flagrant. Il s'estompe en deuxième année d'étude et disparaît, semble-t-il ensuite. Une fois diplômés, les étudiants de la filière ZEP ont les mêmes opportunités que les autres. Mais optent massivement pour le secteur privé. «À peine 10% d'entre eux sont fonctionnaires ou agents contractuels de l'État contre près d'un quart des diplômés de 2009.»

Pour intégrer le service public après Sciences Po, les étudiants doivent généralement passer des concours,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant