SCI : tordez le coup aux idées reçues !

le
0
En créant une SCI, vous évitez les problèmes inhérents à la gestion d'une maison de famille. (© Fotolia)
En créant une SCI, vous évitez les problèmes inhérents à la gestion d'une maison de famille. (© Fotolia)

La SCI est la coqueluche des propriétaires. Selon ses partisans les plus enthousiastes, elle permet de diminuer fortement le montant de ses impôts, de donner son patrimoine immobilier dans de bonnes conditions, de gérer librement ses biens et d’investir à plusieurs dans un projet sans supporter les inconvénients de l’indivision.

Bien sûr, ce tableau est trop beau. La SCI est une société adaptée à des situa­tions ou à des objectifs précis. Il ne sert à rien d’en créer une pour lui apporter, sans autre but, votre résidence principale. Inutile également de l’utiliser en pensant contourner le droit civil et donner votre appartement ou votre maison à qui bon vous semble. En revanche, c’est une structure idéale pour gérer un bien de famille que vous êtes plusieurs à partager à la suite d’une succession ou pour compartimenter votre patri­moine entre actifs privés et actifs professionnels. Enfin, la SCI reste un moyen idéal d’organiser la transmission de vos biens en payant moins d’impôts.

Les idées reçues sur la SCI

La SCI s’adresse à tout le monde.
FAUX. Pour les petits patrimoines ou ceux qui ne détiennent que leur résidence principale, la SCI, en raison de son coût de fonctionnement, n’est pas recommandée.

Elle simplifie la gestion d’une maison de famille.
VRAI.

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant