Schneider prépare une OPA amicale sur le britannique Invensys

le
0

LONDRES (Reuters) - Le groupe britannique d'ingénierie Invensys a annoncé jeudi soir avoir reçu une proposition d'OPA amicale de Schneider Electric au prix de 505 pence par action ordinaire, soit 3,3 milliards de livres (3,8 milliards d'euros) au total.

Schneider a informé Invensys qu'il verserait 319 pence en numéraire et le solde, soit 186 pence, en actions nouvelles.

A ce prix, le conseil d'administration d'Invensys recommandera probablement l'offre si elle se matérialise, indique la société dans un communiqué.

Le prix total de 505 pence représente une prime d'environ 15% sur le cours de clôture d'Invensys jeudi à la Bourse de Londres.

Conformément à la législation boursière britannique, le groupe français a jusqu'au 8 août en fin de journée pour annoncer une offre ferme ou renoncer à son projet.

Schneider a confirmé dans un communiqué son intérêt pour Invensys. "Cette acquisition, si elle se conclut, présenterait un intérêt stratégique et financier majeur", écrit-il, en mettant également en avant d'importantes synergies de coûts.

Le rachat d'Invensys permettrait à Schneider de renforcer son exposition sur le secteur des automatismes industriels. "Le groupe ainsi renforcé bénéficierait d'un accès fortement élargi aux segments électro-intensifs pour lesquels Schneider dispose des meilleures solutions en basse et moyenne tension ainsi qu'en gestion de l'énergie. Il atteindrait également une position de leader dans le marché en forte croissance des logiciels d'optimisation de la performance industrielle", souligne-t-il.

L'action Schneider a clôturé à 58,06 euros à la Bourse de Paris jeudi, en hausse de 1,66%, alors qu'Invensys gagnait 2,14% à 432,4 pence.

Abhishek Takle à Bangalore, Véronique Tison et Gilles Guillaume pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant