Schneider Electric : peu de catalyseurs de hausse à court terme

le
0
Un thermostat Schneider. (© Schneider)
Un thermostat Schneider. (© Schneider)

Poursuivant sa stratégie de recentrage sur son cœur de métier, Schneider Electric va céder à l’autrichien Kapsch son activité de transport, c’est-a-dire essentiellement des logiciels de gestion de la circulation, des péages et des tunnels... Cette annonce n’a pas beaucoup soutenu le cours hier. Il faut dire que l’opération est d’une ampleur limitée.

La visibilité manque pour 2016

L’activité cédée a réalisé un chiffre d’affaires de 134 millions d’euros en 2014 et la transaction devrait générer une perte pour dépréciation d’actifs sans incidence toutefois sur le dividende. Il faudra sans doute s’attendre à d’autres petites opérations d’optimisation du portefeuille d’actifs dans les mois à venir.

Mais ce ne sera pas un catalyseur essentiel pour le cours. Confronté au ralentissement chinois et au recul des investissements dans le secteur pétrolier aux Etats-Unis, Schneider Electric a dû revoir en baisse ses objectifs 2015 et la visibilité manque pour 2016.

Nous restons à l’écart de Schneider Electric.

Source


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant