Schneider Electric pénalisé par la hausse des coûts

le
0
L'équipementier électrique a révisé à la baisse ses objectifs de marges sur l'ensemble de l'année. En revanche, la croissance des ventes est toujours forte.

La croissance du chiffre d'affaires est toujours là mais les résultats ne seront pas au niveau attendu. Les dirigeants de Schneider Electric ont revu les perspectives de résultats de l'ensemble de l'exercice 2011 à l'occasion de la publication du chiffre d'affaires du troisième trimestre.

Ils tablent désormais sur une marge d'excédent brut d'exploitation (Ebita) de 14%, contre une prévision à la mi-année de 15% et une fourchette de 15 à 15,5% en début d'exercice.

Cette révision ne semble toutefois pas être la première manifestation du ralentissement économique aujourd'hui largement anticipé mais qui tarde à se matérialiser dans les comptes des entreprises.

En effet, les ventes sont, elles, conforment aux attentes de Schneider Electric. Au troisième trimestre, le chiffre d'affaires affiche ainsi une croissance de 7,7% sans tenir compte des acquisitions et des effets de change, à 5,7 milliards d'euros.

Les pays émergents continuent d'afficher un fort dynamisme. La r

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant