Schneider Electric convainc le marché

le
0
DR
DR

(lerevenu.com) - Les services dynamisent l'activité. Le chiffre d'affaires 2013 recule de 2%, à 23,5 milliards d'euros, pénalisé à hauteur de 879 millions par un effet devise défavorable. A périmètre et taux de change constants, la croissance ressort à 0,4%. Si Schneider Electric (voir le cours Schneider) souffre en Europe de l'Ouest, ses revenus sont tirés par les nouvelles économies (+4,6%) et les services (+9%).

Gains de productivité. La marge opérationnelle ajustée de l'exercice écoulé tient bien malgré des volumes globalement stables. Elle cède seulement 20 points de base, à 14,5%. L'industriel a réalisé pour 358 millions d'euros de gains de productivité: achats, rationalisation de la production, absorption des coûts fixes, etc. Il a notamment pu compenser les investissements en Recherche & Développement et en développement des services.

Forte réduction de la dette et dividende stable. Le résultat net 2013 s'établit à 1,9 milliard d'euros, en progrès de 4%, malgré une hausse du taux d'imposition passé de 22,9 à 25,5% entre 2012 et 2013. Plus intéressant, le cash-flow libre atteint un record, à près de 2,2 milliards d'euros. Il permet de réduire de plus de 1 milliard d'euros la dette nette, tombée à 3,3 milliards en fin d'année dernière. Le dividende proposé cette année est stable, à 1,87 euro par action.

Croissance modérée en 2014. Confiant sur l'Amérique du Nord et la Chine mais prudent sur les autres pays émergents

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant