Schneider confirme ses objectifs après un 1er trimestre en ligne

le
0
OBJECTIFS ANNUELS CONFIRMÉS POUR SCHNEIDER ELECTRIC
OBJECTIFS ANNUELS CONFIRMÉS POUR SCHNEIDER ELECTRIC

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - Schneider Electric a confirmé mardi ses objectifs annuels après un premier trimestre en ligne avec ses attentes, les effets de change ayant éclipsé une baisse du chiffre d'affaires dans les branches industrie et informatique.

Le numéro un mondial des équipements électriques basse et moyenne tension, qui vise toujours pour 2015 une croissance organique modérée à un chiffre de son chiffre d'affaires et une légère hausse de sa marge d'Ebita ajustée à 14%-14,5%, a réalisé sur les trois premiers mois de l'année des ventes de 5,996 milliards d'euros.

En données publiées, le chiffre d'affaires ressort en forte hausse de 7,8% grâce à un impact positif de 9,5% lié aux effets de change, notamment la hausse du dollar et du yuan face à l'euro.

Schneider réalise 72% de son chiffre d'affaires hors d'Europe de l'Ouest, et les changes avaient pesé sur l'exercice 2014 du groupe. Cette année, leur impact positif est estimé à environ deux milliards d'euros sur le chiffre d'affaires, une révision à la hausse par rapport à une estimation de 1,5 milliard d'euros jusqu'à présent.

"Beaucoup d'effets techniques se croisent sur ce trimestre, mais on a maintenant l'effet devises en vent dans le dos, ce qui fait une vraie différence", a déclaré à Reuters le directeur financier Emmanuel Babeau.

En données organiques -hors effets devises et périmètre- le chiffre d'affaires ressort en revanche en baisse de 2%. En excluant l'activité d'ingénierie d'Invensys, affectée par un comparatif défavorable lié notamment à un changement de dates de l'exercice fiscal, "la croissance organique est proche de la stabilité" (-0,5%), a souligné Schneider dans un communiqué.

Si la baisse de l'euro a un impact favorable sur le chiffre d'affaires du groupe, la hausse du dollar pourrait commencer à avoir des effets indésirables aux Etats-Unis, premier marché de Schneider Electric.

"Il est un peu tôt pour le qualifier avec précision, pour le préciser exactement, mais nous voyons chez certains de nos clients industriels des débuts d'impact liés au dollar fort, notamment sur les exportateurs de machines", a ajouté Emmanuel Babeau. "C'est un point que nous allons suivre."

En Bourse, l'action Schneider s'inscrit en baisse de 0,3% dans les premiers échanges, tandis que l'indice CAC 40 prend 0,38%.

(Edité par Dominique Rodriguez)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant