Schizophrénie  : 50 ans d'antipsychotiques

le
0
Une analyse publiée dans le Lancet fait le point sur cinquante ans de prescription d'antipsychotiques chez les malades schizophrènes et révèle que ces traitements ont réduit le risque de rechute et d'hospitalisation.

Il fut un temps où les malades souffrant de psychose étaient attachés à leur lit dans des asiles de fous. En l'absence de traitement, seule la force parvenait à venir à bout de ces malheureux habités par une souffrance intense. En 1952, la découverte de la première molécule neuroleptique par Henri Laborit, médecin militaire, a révolutionné la vie des malades et l'atmosphère des hôpitaux psychiatriques. Il y a une quinzaine d'années, de nouveaux médicaments antipsychotiques sont arrivés, avec une efficacité apparemment supérieure, permettant aux patients d'évoluer vers plus d'autonomie.

Composante génétique

Cette semaine, la revue médicale The Lancet fait le point sur cinquante ans de médicaments antipsychotiques chez les malades schizophrènes et révèle, après analyse de tous les grands essais publiés depuis, que ces traitements ont réduit considérablement le risque de rechute et d'hospitalisation, notamment.

La schizophrénie frappe 1% de la population. Ce

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant