Schistes : l'énergie chère va continuer à détruire des emplois en Europe

le
0
Selon l'Agence internationale de l'énergie (AIE) l'industrie en Amérique du Nord bénéficiera jusqu'en 2035 d'un avantage compétitif grâce à l'abondance du gaz et du pétrole de schiste. Trois tendances à retenir.

Dans son rapport prospectif annuel, le World Energy Outlook, présenté ce mardi à Londres, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) insiste sur le fait que les cartes du jeu énergétique planétaire sont en train d'être profondément rebattues.

o L'énergie durablement moins chère aux États-Unis. Même si les coûts de production du gaz de schiste ont remonté aux États-Unis depuis 2012, l'abondance de la ressource et l'augmentation continue du nombre de puits permettent aux prix de gros américains de rester trois fois moins élevés qu'en Europe et cinq fois plus bas qu'au Japon. Le gaz moins cher permet également aux États-Unis de produire une électricité meilleur marché. Selon l'AIE, les industriels européens et japonais paient ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant