Schäuble redoute que le "Brexit" crée un précédent

le
1
    BERLIN, 10 juin (Reuters) - Un vote britannique en faveur 
d'une séparation entre l'Union européenne et le Royaume-Uni 
risquerait de provoquer un précédent et d'inciter d'autres pays 
à organiser des référendums similaires, a déclaré le ministre 
allemand des Finances,  Wolfgang Schäuble. 
    Dans un entretien à paraître samedi dans l'hebdomadaire Der 
Spiegel, Wolfgang Schäuble s'interroge sur la réaction que 
pourraient avoir les Néerlandais, "qui ont toujours eu des liens 
très étroits avec la Grande-Bretagne". 
    Mais le ministre allemand pense que l'existence de l'Union 
européenne ne serait pas remise en question si seule la 
Grande-Bretagne venait à la quitter. 
    Il estime en revanche que plaider en faveur d'un 
approfondissement de l'intégration n'est pas la réponse la plus 
adéquate à apporter. 
    En cas de victoire des partisans du Brexit, même si leur 
majorité est mince, "nous devrons comprendre qu'il s'agit d'un 
avertissement et d'un coup de semonce qui doit nous inciter à ne 
pas poursuivre sur le chemin que nous avons emprunté jusqu'à 
présent". 
    Wolfgang Schäuble a également averti la Grande-Bretagne 
qu'elle pourrait devoir faire face à des conséquences 
économiques très graves si elle quitte l'UE en raison notamment 
de ses liens étroits avec les pays membres. 
    "Ce serait un miracle si la Grande-Bretagne ne subissait 
aucune conséquence économique de son départ." 
    La Grande-Bretagne, a-t-il ajouté, ne pourrait plus 
bénéficier des avantages du marché unique, comme la Norvège ou 
la Suisse. "Pour cela, il faudrait qu'elle se conforme aux 
règles du club qu'elle veut désormais quitter." 
     
    VOIR AUSSI 
    LE POINT sur le référendum du 23 juin:   
 
 (Matthias Sobolewski et Michelle Martin,; Nicolas Delame pour 
le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M940878 il y a 6 mois

    ce serait une bonne nouvelle !