Schäuble met en garde Athènes après ses critiques contre le FMI

le
5
    BRUXELLES, 8 décembre (Reuters) - Le ministre allemand des 
Finances, Wolfgang Schäuble, a averti mardi la Grèce qu'il 
n'était pas de son intérêt de remettre en cause l'implication du 
Fonds monétaire international dans le plan d'aide dont elle 
bénéficie, au lendemain des critiques exprimées par Alexis 
Tsipras, le Premier ministre grec. 
    Lundi soir, dans un entretien télévisé, le chef du 
gouvernement grec a accusé le FMI de formuler des exigences 
irréalistes, à la fois pour Athènes en matière de réformes et 
pour ses partenaires de la zone euro en matière d'allégement du 
fardeau de la dette. 
    "C'est une position que l'on ne peut pas qualifier de 
constructive dans le processus actuel", a dit Alexis Tsipras.   
"Le Fonds doit décider s'il veut un compromis, s'il reste dans 
le programme." 
    Pour Wolfgang Schäuble, de tels propos "ne sont pas dans 
l'intérêt dans la Grèce". "Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin 
elle se casse", a-t-il ajouté. "Ce n'est pas dans l'intérêt de 
la cruche." 
    Le rendement des obligations grecques à dix ans a atteint 
mardi son plus haut niveau depuis les élections de septembre, à 
8,87%  GR10YT=RR , ce que des analystes expliquent par les 
doutes sur la capacité d'Athènes à faire voter les réformes 
promises en échange de l'aide internationale.  
         
 
 (Tom Koerkemeier; Marc Angrand pour le service français, édité 
par Wilfrid Exbrayat) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jmlhomme il y a 12 mois

    Moi je constate que moins d'une heure après nos commentaires ne sont plus lisibles.... Normal NON on devrait voir tous les commentaires au moins 24 h pour ne pas dire plus car les Giga Octets aujourd'hui ne coutent quasi rien. Nos commentaires valent beaucoup plus

  • soulamer il y a 12 mois

    ils seront incapables de faire la moindre réforme

  • Berg690 il y a 12 mois

    La grèce a son destin en main. Le notre c'est de sortir de l'€ ,de l'OTAN ou de mourir.

  • odnaz il y a 12 mois

    Même mordue la main continue de se tendre, il faut dire que Juncker and Co ne joue pas avec son fric mais le nôtre. Alors cherchez qui sont les co cus ?

  • duran107 il y a 12 mois

    Et oui tout ca était prévisible, Tsipras n'est pas crédible... et les Grecs non plus ...qu'ils sortent vite de l'Europe parce qu'ils nous coutent très...très chers........

Partenaires Taux