Schäuble disposé à étudier une indexation des tranches de l'IR

le
0

BERLIN, 26 décembre (Reuters) - Le ministre des Finances allemand Wolfgang Schäuble s'est dit prêt à réduire l'impôt sur le revenu (IR) en ajustant les tranches en fonction de l'inflation si le Bundesrat, chambre haute du Parlement, accepte de renoncer à un procédé qui assure des milliards d'euros de recettes annuelles. Comme en France, l'impôt sur le revenu en Allemagne suit un régime progressif. N'étant pas indexé sur diverses variables économiques comme l'inflation, il peut aboutir pour le contribuable à une perte nette de revenu même en cas d'augmentation de salaire. L'association des contribuables estime que l'absence d'un tel ajustement permet à Berlin de lever de deux à six milliards d'euros de recettes fiscales supplémentaires chaque année. L'opposition sociale démocrate du SPD, au pouvoir avec les conservateurs emmenés par la chancelière Angela Merkel, et certains présidents de Länder conservateurs voudraient bien voir ce régime fiscal particulier changer d'ici les prochaines élections législatives prévues pour 2017. Merkel a agité la promesse d'une largesse fiscale lors d'un congrès du parti (CDU, union chrétienne démocrate) à Cologne ce mois-ci mais il faudrait que le budget soit équilibré et il se peut aussi que certains présidents de Länder s'y opposent pour préserver cette manne fiscale. "Le président du SPD Sigmar Gabriel veut également (cette réforme) et presse les présidents des Länder SPD de la promouvoir rapidement", dit Schäuble au Bild, dans un entretien à paraître samedi, ajoutant que, néanmoins, le contribuable risque de rester sur sa faim. "Je me dois de mettre en garde contre toute attente excessive", poursuit-il. "Avec une inflation actuellement aussi faible, les allègements fiscaux ne seront pas très importants". Schäuble avait paru écarter, cette année, toute possibilité de voir une telle réforme voir le jour sous l'actuelle législature, ayant déclaré qu'il n'y avait aucun projet en ce sens prévu en 2016. L'Organisation pour la Coopération et le Développement économiques (OCDE) a plusieurs fois exhorté l'Allemagne à adopter un régime de tranches indexées. Certains leaders conservateurs aimeraient bien que le système change d'ici 2016, avant des élections régionales dans des Länder tenus par le SPD et les Verts, comme ceux du Bade Wurtemberg, de Rhénanie-Palatinat, de Berlin et de Mecklembourg-Poméranie. (Erik Kirschbaum, Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux