Schalke renaît, Hambourg marque

le
0
Schalke renaît, Hambourg marque
Schalke renaît, Hambourg marque

Ce week-end, le 145e Revierderby était au centre de toutes les attentions. Mais il s'est passé plein de belles choses au-delà de la Ruhr, que ce soit du côté du Bayern, de Mönchengladbach ou de Wolfsburg. On a aussi battu des records. Et Mario Götze a souri pour la première fois depuis fort longtemps.

  • L'équipe du week-end 1 victoire en 5 matchs. Une taule contre Gladbach. Un match en forme de blague contre Francfort. Dire que le début de saison de Schalke fut difficile est un euphémisme. Mais cette semaine, en l'espace de deux matchs, tout a changé pour les Königsblauen. Victorieux tout d'abord contre Brême en milieu de semaine, ils ont réalisé ce samedi un match très costaud face à Dortmund lors du derby. Entreprenants dès le début du match, ils ont rapidement pris le dessus sur les Noir et Jaune. C'est le duo camerounais Matip / Choupo-Moting qui s'est chargé de corriger l'ennemi - notons quand même qu'ils ont bien été aidés par la défense de Dortmund et par Adrián Ramos et son sens de la remise bien à lui. Après avoir marqué, Schalke ne s'est pas reposé pour autant, résultat, les mecs de Klopp ont couru dans tous les sens - plus de 12km chacun pour Ginter, Durm et Bender - souvent pour rien. Si le Borussia est un peu revenu dans la partie à un moment, la défense de Schalke et surtout Ralf Färhmann ont tenu le choc. Finalement, après six matchs, Schalke est 7e. Jens Keller, lui, vient sans doute de sauver sa tête pour un bon moment. L'automne commence bien à Gelsenkirchen.

  • L'homme du week-end Le supporter de Hambourg. Prenez n'importe lequel, mettez-vous à sa place et portez son écharpe. Depuis le début de la saison, il vient au stade. Il se déplaçait déjà l'an passé quand tout a failli basculer et que le club était à quelques buts de la relégation pour la première fois depuis l'instauration de la Bundesliga. Ce supporter est venu dimanche dans l'espoir, non pas de voir une victoire, mais de voir un but. Juste un petit but. Malheureusement, c'est Francfort qui ouvre le score sur sa première occasion alors que Hambourg en a déjà eu plusieurs. Le supporter se prend alors la tête entre les mains et se dit que c'est fini, que Hambourg ne marquera pas. Mais à la 57e minute, l'impossible se produit : Nicolaï Müller marque, et pas contre son camp. Après 5 matchs et 57 minutes (un record !) le HSV a enfin marqué. Comme quoi la patience paye, se dit le supporter d'Hambourg. De la patience, il lui en faudra encore un peu avant de voir la première victoire de son club cette saison. La faute à Lucas « Juninho » Piazón.

    Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

  • Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant