Schalke contraint Dortmund au nul

le
0
Schalke contraint Dortmund au nul
Schalke contraint Dortmund au nul

Bien en place, le FC Schalke 04 contient le Borussia Dortmund et finit par obtenir le point du match nul. Les Schwarzgelben peuvent s'en mordre les doigts, notamment Dembélé, qui a touché la barre de Ralf Fährmann.

BV 09 Borussia Dortmund 0-0 FC Schalke 04


A l'image d'Alexander Frei, Euzebiusz Smolarek ou encore Bachirou Salou, Ousmane Dembélé aurait pu devenir un héros du Revierderby pour les Dortmunder ce soir. Le transfuge de Rennes aurait pu se faire pardonner tous ses dribbles ratés et son tricot s'il avait mis la balle au fond des filets, et ce devant la Südtribüne. Malheureusement, la barre transversale de Ralf Fährmann en a décidé autrement. Finalement, les deux équipes se quittent sur un score nul et vierge. Si Schalke est bien content de ce match nul, confirmant un aspect de sa bonne forme actuelle, Dortmund peut s'en mordre les doigts. Si les Schwarzgelben y avaient mis du leur en première période, le résultat final aurait peut-être été tout autre.

Dortmund en galère


Car très vite, le BvB a essayé de s'installer devant la tribune nord. Sauf que le S Null-Vier ne se laisse pas faire. Mieux, les hommes de Markus Weinzierl parviennent à déranger leurs hôtes du soir, et se montrent plus rapides qu'eux dans leurs interventions, ce qui oblige les Schwarzgelben à faire faute. Kagawa prend un jaune pour coup de coude sur Geis (7è), Weigl mange une biscotte pour avoir retenu Meyer alors que celui-ci filait en direction de la Süd. A vrai dire, le premier quart d'heure est celui des visiteurs. Mais petit à petit, les Schalker vont abandonner l'attaque pour se concentrer sur la défense. Bien organisée autour de Naldo, l'arrière-garde se meut, coulisse comme il faut pour empêcher les Dortmunder de pénétrer, voire de frapper de loin. PEA ne touche pas un ballon, Dembélé s'emmêle les pinceaux, Götze n'est pas très inspiré, bref, le BvB n'arrive pas à combiner.

Schalke plie... mais ne rompt pas


Après les citrons, on assiste à une version synthétique du temps fort de Schalke en première mi-temps, avec Di Santo qui teste Bürki (49è). Par…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant