Scandale Stafford : le système de santé britannique ébranlé

le
0
Le premier ministre David Cameron a présenté au nom du gouvernement et du pays tout entier ses excuses, après la publication d'un rapport mercredi sur les conditions sordides de centaines de patients d'un hôpital anglais.

Un «catalogue ignoble de défaillances médicales et d'encadrement». Le premier ministre britannique, David Cameron, a présenté des excuses au nom du gouvernement et du pays tout entier après la publication mercredi du rapport accablant sur l'hôpital Stafford, où 400 à 1.200 patients avaient succombé à diverses privations, entre 2005 et 2008. Un rapport de 3.000 pages qui pointe du doigt la gestion de l'établissement. L'avocat Robert Francis, qui a dirigé la commission à l'origine de ce rapport, a ainsi dénoncé devant les caméras «les souffrances éc½urantes et inutiles de centaines de personnes», «abandonnées par un système qui a ignoré les signaux d'avertissement et qui a fait passer les intérêts de l'entreprise et la réduction des coûts ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant