Scandale du Libor : la Société Générale citée à comparaître

le
0
Selon la presse américaine, neuf grandes banques supplémentaires auraient été appelées à s'expliquer sur leur responsabilité dans la manipulation des taux interbancaires. » Comprendre le taux Libor » Liborgate : les banques prêtes à négocier

Petit à petit, l'affaire grossit. Désormais, ce sont seize grandes banques internationales qui seraient inquiétées par les autorités américaines dans le cadre du scandale de la manipulation des taux Libor. Selon la presse américaine, neuf banques supplémentaires ont été assignées à comparaître cet été et à la rentrée, par les États de New York et du Connecticut, après sept autres établissements convoqués plus tôt.

C'est ainsi au tour de Société Générale, Bank of America, Crédit suisse, Royal Bank of Canada (RBS), West LB (Allemagne), Lloyds (Angleterre), Rabobank (Pays-Bas), Norinchukin et Bank of Tokyo Mitsubishi (Japon), d'être appelées à s'expliquer devant la justice sur leur responsabilité dans une affair...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant