Scandale des boues rouges : « Nous empoisonnons la Méditerranée »

le
0
Scandale des boues rouges : « Nous empoisonnons la Méditerranée »
Scandale des boues rouges : « Nous empoisonnons la Méditerranée »

En plus d'être un casus belli gouvernemental, les boues rouges rejetées au large, dans la fosse sous-marine de Cassidaigne, sont depuis un demi-siècle une pomme de discorde dans les Bouches-du-Rhône. D'autant qu'il y a quatre ans a été créé le parc national des Calanques, strictement protégé. Pêcheurs ou militants écologiques, personne ne croit que l'usine Alteo ne déverse plus depuis le 1 er janvier que des rejets résiduels liquides. Des dépassements de seuil ont déjà été constatés lors de contrôles inopinés effectués en mars, avril et mai. L'infraction a été signalée au parquet et le préfet a donné deux mois à Alteo pour se mettre en conformité. Les résultats des dernières analyses sont attendus d'ici à la fin du mois.

 

QUESTION DU JOUR. Ségolène Royal est-elle une ministre de l’Environnement efficace ?

 

Une manifestation dans la calanque

 

« Les boues rouges nous ont chassés de nos zones de pêche traditionnelle, il y en a des millions de tonnes accumulées dans les fonds, contenant du titane, de l'arsenic... On s'écarte le plus possible de cette zone maudite, mais certains de nos clients commencent à se méfier du poisson de Méditerranée, déplore Gérard Carrodano, premier prud'homme des pêcheurs de la Ciotat (NDLR : les prud'homies de pêche sont des communautés de patrons pêcheurs.) Nous empoisonnons la Méditerranée. Nous étions pour la création du parc national des Calanques parce que cela devait mettre fin aux rejets. Finalement, c'est six ans de plus. »

 

« Ségolène Royal aurait pu bloquer l'arrêté de la préfecture en déposant un recours hiérarchique contre la décision de Manuel Valls, mais elle ne l'a pas fait, dénonce Olivier Dubuquoy, géographe et universitaire très impliqué dans le dossier. Je pense qu'Alteo va continuer à polluer jusqu'à 2021, puis ils mettront la clé sous la porte. »

 

 

 

« L'industrie mondiale a besoin de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant