Scandale de la NSA : Hollande va appeler Obama

le
0
 L'Élysée a souligné que « des engagements avaient été pris par les autorités américaines », notamment fin 2013, et a souhaité qu'ils soient « rappelés et strictement respectés ».
 L'Élysée a souligné que « des engagements avaient été pris par les autorités américaines », notamment fin 2013, et a souhaité qu'ils soient « rappelés et strictement respectés ».

Les présidents François Hollande et Barack Obama s'entretiendront par téléphone "dans les heures qui viennent", a indiqué mercredi dans la cour de l'Élysée Jean-Pierre Raffarin, sur fond de révélations sur un espionnage américain. La conversation aura lieu "dans la journée", a indiqué pour sa part le président PS de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone.

"Un entretien avec le président des États-Unis est programmé dans les heures qui viennent", a déclaré le sénateur du mouvement Les Républicains, membre d'une délégation parlementaire reçue par le chef de l'État. La conversation aura lieu "dans la journée", a indiqué pour sa part le président PS de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone.

L'ambassadrice des États-Unis en France, Jane Hartley, va être convoquée mercredi après-midi par le chef de la diplomatie française Laurent Fabius, a-t-on appris mercredi à l'issue d'un conseil de défense réuni d'urgence par le président François Hollande après les révélations sur les écoutes américaines. La France ne tolérera « aucun agissement mettant en cause sa sécurité », a fait savoir l'Élysée mercredi, après la réunion. « Il s'agit de faits inacceptables qui ont déjà donné lieu à des mises au point entre les États-Unis et la France, notamment fin 2013 au moment des premières révélations et lors de la visite d'État du président de la République aux États-Unis en février 2014 », selon un communiqué...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant