Scandale à la Fifa : «Blatter n'est pas responsable»

le , mis à jour à 00:22
0
Scandale à la Fifa : «Blatter n'est pas responsable»
Scandale à la Fifa : «Blatter n'est pas responsable»

IL A VOULU se présenter à la présidence de la Fifa avant de renoncer, faute de parrainages suffisants. Jérôme Champagne, 56 ans, Français vivant en Suisse, connaît parfaitement une institution où il a travaillé onze ans (1999-2010), notamment comme secrétaire général adjoint.

Etes-vous surpris par ce coup de filet ?

JÉRÔME CHAMPAGNE. Je n’étais pas informé, mais on se doutait que quelque chose sortirait avant l’élection du président de la Fifa (NDLR : demain). On pensait notamment à des fuites du rapport Garcia (enquêteur indépendant qui a travaillé sur les attributions des Coupes du monde 2018 à la Russie et 2022 au Qatar).

La justice américaine est-elleen train de mettre fin à la corruption qui prévaut à la Fifa ?

Je suis pour la transparence et pour nettoyer les écuries d’Augias. Mais on doit dire d’abord : présomption d’innocence pour les interpellés, c’est un principe démocratique. Ensuite, regardons le communiqué du ministère américain de la Justice. Ces personnes sont impliquées dans du racket et des opérations criminelles autour de compétitions continentales ou nationales des confédérations nord ou sud-américaines. La Fifa n’est pas impliquée dans cette affaire-là. Blatter n’est pas responsable, c’est la justice américaine qui le dit. Les confédérations jouent un grand rôle, mais elles ne sont pas membres de la Fifa.

Il n’y avait donc aucune raison de remettre en cause l’élection demain ?

Aucune ! On voit bien que le prince Jordanien, de manière désespérée, essaie de prendre le wagon en route pour grappiller quelques voix. C’est fort de café quand même ! On est dans le simplisme. Comme ce genre de candidat sait qu’il va perdre, il fait campagne non pas sur des idées mais sur des programmes aussi politiquement corrects que vides, avec toujours plus de démagogie. Le président de la Fifa est en cohabitation politique permanente avec le comité exécutif qui est une structure ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant