SCAMP, le drone insecte aux super-pouvoirs !

le
0
Le drone araignée, qui vole et grimpe au mur, inventé par les étudiants du projet SCAMP de Stanford.
Le drone araignée, qui vole et grimpe au mur, inventé par les étudiants du projet SCAMP de Stanford.

Le dernier né du projet de l'université californienne de Stanford, SCAMP (Stanford Climbing and Aerial Maneuvering Platform), est un drone à l'apparence curieuse de mante religieuse. Grâce à un train d'atterrissage innovant, il est le premier robot à pouvoir voler, se percher et s'agripper aux murs et aux plafonds. Équipé d'un système embarqué de capteurs et de calculs, le drone peut même redécoller en cas de chute. Avantage non négligeable offrant de nouvelles possibilités : il recueille des données et filme en économisant ses batteries une fois perché. Fonctionnant très bien à l'extérieur sur des surfaces rugueuses comme le béton, les surfaces lisses, en revanche, restent encore un problème pour lui.

Comment expliquer ces prouesses déjouant la loi de la gravité ? La technologie utilisée par les étudiants de Stanford Morgan Pope et son équipe s'inspire du fonctionnement de beaucoup d'insectes. Les fourmis ont beau mesurer quelques centimetres, il n'est pas rare de les voir tracter jusqu'à plus de mille fois leur poids ! Ce n'est donc pas la force, mais bien l'adhérence qui permet à SCAMP de s'aggriper aux murs comme aux plafonds. Un système de microspines (des grappins miniatures) qui agit comme des miniventouses et permet à l'engin de s'aggriper et de résister à la gravité. Le superdrone appréhende ainsi surface aérienne et terrestre de la même manière.

De façon concrète, cette technologie - pas si...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant