SBM: comptes dans le rouge, prévisions peu engageantes.

le
0

(CercleFinance.com) - Les comptes de la Société des Bains de Mer Monaco (SBM) ont basculé dans le rouge lors de l'exercice 2015/2016 (clôturé fin mars), une tendance à mettre sur le compte de difficultés opérationnelles persistantes et surtout de l'absence d'une plus-value qui avait abondé les résultats 2014/2015. Quid de l'exercice 2016/2017 qui vient de commencer ? La direction de SBM est peu engageante, évoquant depuis le 1er avril une activité “globalement en retrait par rapport aux prévisions et à la tendance observée l'an passé”.

Au terme de son exercice 2015/2016 bouclé fin mars dernier, l'opérateur de casinos et d'hôtels contrôlé par l'Etat monégasque a enregistré un CA consolidé de 461,4 millions d'euros (+ 2%), la croissance des Jeux (+ 9%) étant pénalisée par le contraction de l'activité hôtelière (- 6%). Eléments explicatifs : 'une évolution favorable tant pour les jeux de table que pour les appareils automatiques' d'un côté, mais de l'autre 'une capacité d'accueil réduite de l'Hôtel de Paris pendant la durée des travaux de rénovation'.

Les mêmes éléments sont avancés pour expliquer la quasi-stabilité de la perte opérationnelle, à 31 millions d'euros.

Le résultat net part du groupe bascule de + 10 à - 29,1 millions d'euros. En effet, les comptes de l'exercice précédent avaient profité d'une plus-value par nature exceptionnelle et non récurrente de près de 39 millions sur la cession des derniers titres Wynn Resorts.

Concernant Betclic Everest Group, société de paris en ligne basée à Malte dont la SBM détient la moitié du capital au côté de Stéphane Courbit, le groupe évoque “une légère amélioration des résultats (...) avec une quote-part de résultat mis en équivalence positive de 2 millions d'euros contre 0,4 million d'euros sur l'exercice passé”.

Du côté du bilan, le groupe revendique 655,8 millions de fonds propres à fin mars et une trésorerie nette positive stable de 187 millions.

En guise de perspectives, SBM est peu engageant : “l'activité observée depuis le 1er avril 2016 est globalement en retrait par rapport aux prévisions et à la tendance observée l'an passé”, indique la direction.

Le groupe évoque un “bon début d'exercice” pour l'hôtellerie, en dépit des capacités toujours réduites de l'Hôtel de Paris. En revanche, “le secteur jeux enregistre un début d'exercice plus difficile, en raison notamment de l'activité des jeux de table qui présente une fréquentation et un aléa inférieurs aux prévisions”, indique la direction.

“Cependant, le caractère aléatoire et saisonnier de l'activité ne permet pas de faire de prévisions pour l'ensemble de l'exercice”, termine SBM.


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant