SBF 120 : le palmarès exclusif des dix actions les plus vendues à découvert

le , mis à jour le
2
Par opposition au taureau de Wall Street, l'ours est caractéristique d'un marché baissier, dit «bearish» en anglais. (© Michele M.F.)
Par opposition au taureau de Wall Street, l'ours est caractéristique d'un marché baissier, dit «bearish» en anglais. (© Michele M.F.)

Les produits dérivés tels les CFD, certificats turbos, autres warrants et options de vente, aux forts effets de levier, permettent aux investisseurs avisés, professionnels et particuliers, de spéculer sur la baisse des actions, dans le but de réaliser d’importantes plus-values en cas de chute des marchés. Le Service à règlement différé (SRD), né en 2000 sur les cendres du règlement mensuel, permet également de prendre des positions vendeuses nettes. Dans les faits, il suffira au vendeur à découvert d’emprunter une action éligible dont il anticipe une baisse du prix et de la vendre, dans l’espoir d’empocher la différence au moment où il faudra la racheter pour la restituer au prêteur.

Ces pratiques de «vente à découvert» sont souvent accusées d’accélérer le recul des marchés en période de crise. Mais elles permettent surtout de générer de la liquidité et de contrarier les excès à la hausse. Et la Bourse de Paris n’échappe pas aux ventes à découvert. Actuellement, 2,1% du capital des valeurs de l’indice SBF 120 sont vendus à découvert (niveau stable sur un an).

Grâce aux données compilées par le cabinet Markit, arrêtées au 15 janvier 2016, Le Revenu a établi le palmarès des dix actions du SBF 120 les plus vendues à découvert : 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • SB1954 il y a 11 mois

    ah bon les opérations de masscre sur VK entre autres engendrent de la liquidité...oui sans doute mais en a t on besoin ? Si ca engendre de la liquidité, pourquoi suspend-t-on les VD sur certaines valeurs comme en 2008 sur les bancaires ? C'est un outil de spéculation pur et simple qui devrait être limité si on veut qu'il réponde à son objectif (5 à 8% du capital par exemple, ca suffirait)

  • klapclap il y a 11 mois

    "... elles permettent surtout de générer de la liquidité et de contrarier les excès à la hausse..." - Mais c'est plutôt les opérations classiques d'investissement (Bull) qui "tentent de contrarier" difficilement les excès à la Baisse !