Sberbank a vu son bénéfice chuter de 24% au T3

le
1

MOSCOU, 26 novembre (Reuters) - Sberbank SBER.MM a publié mercredi un bénéfice net en baisse de 24% au titre du troisième trimestre en raison d'une hausse des provisions pour créances douteuses liées au ralentissement économique dans le pays et à la crise ukrainienne. La première banque russe, qui fait partie des établissements financiers publics frappés par les sanctions occidentales pour le rôle de Moscou dans la crise dans l'est de l'Ukraine, a un accès limité aux marchés des capitaux à l'international, ce qui renchéri ses coûts de financement. Sberbank a annoncé un résultat net en recul à 70,9 milliards de roubles (1,22 milliard d'euros) au troisième trimestre, légèrement au dessus du consensus des analystes qui prévoyaient 69,6 milliards de roubles. Le groupe bancaire russe a vu son coût du risque augmenter ce trimestre, principalement en raison du ralentissement de la croissance économique, des provisions pour des pertes éventuelles sur les prêts aux grandes entreprises, l'affaiblissement du rouble et des provisions pour des pertes en Ukraine. "La situation actuelle en Ukraine et son évolution pourraient affecter négativement nos résultats financiers", a déclaré la banque. "Pour le moment il est difficile d'en évaluer les conséquences". La deuxième banque de Russie, VTB VTBR.MM , avait annoncé la semaine dernière une baisse de 98% de son bénéfice net, pour les mêmes raisons. Sberbank a déclaré avoir provisionné 104,5 milliards de roubles pour couvrir des pertes sur des prêts, soit plus du double montant de l'année dernière. Le chiffre d'affaires net a progressé de 17% comparé à l'année dernière à 255,2 milliards de roubles. A la Bourse de Moscou, l'action Sberbank était en baisse de 0,65%, sous performant l'indice MICEX .MCX en recul de 0,17%. (Alexander Winning et Oksana Kobzeva, Claude Chendjou pour le service français, édité par Véronique Tison)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4437654 le mercredi 26 nov 2014 à 12:27

    Toucher Poutine là où cela fait mal à ses plus fidèles supporters....