Savtchenko entre au Parlement ukrainien et fustige les députés

le
0
    KIEV, 31 mai (Reuters) - La pilote d'hélicoptère ukrainienne 
Nadia Savtchenko, devenue une héroïne nationale pour avoir tenu 
tête aux autorités russes pendant ses deux ans de captivité, a 
reçu une ovation mardi lors de son entrée au Parlement 
ukrainien. 
    Capturée alors qu'elle participait aux combats contre les 
rebelles prorusses dans l'est de l'Ukraine en 2014, la militaire 
âgée de 35 ans a été élue députée pendant qu'elle était en 
prison à l'initiative de la dirigeante de l'opposition Ioulia 
Timochenko. 
    Après sa libération la semaine dernière dans le cadre d'un 
échange de détenus, Nadia Savtchenko a déclaré qu'elle pourrait 
se présenter à la prochaine élection présidentielle et lors de 
sa rentrée parlementaire mardi, elle n'a pas ménagé ses pairs. 
    "Je suis de retour et je ne vous laisserai pas oublier, vous 
qui êtes assis dans les fauteuils de ce Parlement, tous ces 
hommes qui ont donné leur vie pour leur pays", a déclaré 
l'ex-pilote. 
    "Je vous dis que personne n'est oublié, rien n'est oublié. 
Rien n'est pardonné. Et les Ukrainiens ne nous permettront pas 
de nous asseoir dans ces fauteuils si nous les trahissons", 
a-t-elle poursuivi. 
    Alors que le mécontentement gronde en Ukraine contre les 
dirigeants pro-occidentaux portés au pouvoir par le soulèvement 
sur la place Maïdan de Kiev, Nadia Savtchenko s'est montrée 
encore moins tendre envers les députés devant la presse, après 
son discours. 
    "On a l'impression que les parlementaires sont des écoliers 
paresseux qui esquivent leurs responsabilités", a-t-elle dit. 
    Le discours vindicatif de Savtchenko devant le Parlement, où 
elle a brandi le drapeau ukrainien et celui des Tatars de 
Crimée, région annexée par la Russie en 2014, a laissé une 
impression mitigée chez les autres députés. 
    "Elle apporte avec elle une ambiance de guerre, ce qui n'est 
pas une bonne chose", a estimé le député d'opposition Vadim 
Rabinovitch. "Mais d'un autre côté elle incarne une certaine 
ouverture, ce qui est positif. On verra bien ce que cela va 
donner." 
    "Elle et Timochenko vont d'abord devoir mettre les choses au 
clair une bonne fois pour toutes. Ce sont deux lionnes dans une 
même cage."     
 
 (Pavel Polityuk, avec Alexeï Kalmikov et Alessandra Prentice; 
Tangi Salaün pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant