Savoie : une stupéfiante piste de ski couverte

le
0
Savoie : une stupéfiante piste de ski couverte
Savoie : une stupéfiante piste de ski couverte

C'est un projet unique dans les Alpes, mais qui suscite la polémique. En Savoie, la station de Tignes (2 100 m d'altitude) veut construire un immense ski-dôme qui accueillera une piste de ski couverte de 400 m de long sur 50 m de large, enneigée artificiellement. Avec un télésiège suspendu pour remonter les skieurs.

 

L'objectif est à peine croyable : permettre de skier toute l'année, 365 jours sur 365. Car Tignes redoute les effets du réchauffement climatique. « Notre glacier de la Grande-Motte, qui culmine à 3 500 m d'altitude, fond régulièrement. Il a déjà perdu 30 % de sa surface skiable et il va en perdre encore 30 %. Nous avons donc décidé de réagir en créant cette piste de ski couverte baptisée Ski-line. Nous sommes une ville de montagne qui doit pérenniser son activité économique », insiste le maire, Jean-Christophe Vitale.

 

Investisseurs privés

 

Coût de l'opération : 62 MEUR. La station compte faire appel à des investisseurs privés. Le projet sera examiné aujourd'hui à Chambéry par la commission des unités touristiques nouvelles (UTN) du massif des Alpes. S'il voit le jour, le Ski-line sera implanté au Val-Claret, sur le stade de slalom de l'école de ski. Au pied de l'équipement, il est même prévu de réaliser un bassin à vagues pour pouvoir faire du surf. Ce projet de piste de ski couverte provoque une avalanche de réactions négatives du côté des défenseurs de l'environnement.

 

« C'est le stade ultime de l'absurdité. Ce projet est énergivore, consommateur d'eau, à l'opposé du développement durable. Il participe à la mort de la montagne par le réchauffement climatique et à l'artificialisation de la nature », estime Vincent Neirinck, de l'association Mountain Wilderness. « Les skieurs vont désormais skier dans une boîte. On bafoue les valeurs de la montagne. Jusqu'à présent, ces ski-dômes étaient implantés dans les plaines, les villes, comme à Dubaï où se trouve ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant