Savills research: Le marché français est toujours attractif

le
0

D'après, la société britannique de conseils en immobilier, Savills, le marché de l'investissement décroit pour la première fois depuis 2009. Au premier semestre 2013, 6,1 Mds € ont été échangés en France en immobilier d'entreprise soit un recul de 22% par rapport au premier semestre 2012.

Le marché est dirigé à 69% par des acteurs français. Ce taux particulièrement élevé s'explique en partie par l'absence momentanée des fonds du Moyen et de l'Extrême Orient, qui avaient boosté le marché de 2012 et mené en particulier, les transactions supérieures à 100 M€. En revanche, le segment des transactions comprises entre 50 et 100 M€ s'est accru, dynamisé par l'activité des SCPI/OPCI qui signent 1 transaction sur 2, les investisseurs institutionnels enregistrant juste 1 transaction sur 6.

Perspectives du marché immobilier

Malgré un contexte économique morose, la France constitue un des marchés les plus attractifs d’Europe. Sa stabilité et sa profondeur attisent toujours l’intérêt des investisseurs internationaux qui sont en recherche permanente d’opportunités en France. Le retour des fonds étrangers est prévisible au second semestre.

Le marché de l’immobilier continue à offrir des spread conséquents, entre l’OAT 10 ans et la rentabilité immobilière, favorables à sa dynamique.

Le marché du financement reste compétitif et les récents financements d’opérations par les banques allemandes laissent augurer un tassement des marges.

Enfin, grâce, aux acteurs nationaux et au retour des fonds souverains Savills prévoit un volume des investissements compris entre 14 et 15Md€ en 2013.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant