Savez-vous quels prix ont le plus augmenté l'an dernier?

le
6

INFOGRAPHIES - L'année 2015 aura été une année d'inflation «zéro». Pour autant, certains produits du quotidien ont vu leur prix flamber et d'autres baisser très nettement. Le Figaro, avec son site Les Clés de la conso, a disséqué les évolutions de prix, rayon par rayon.

Les prix à la consommation sont au point mort en France depuis deux ans. L'inflation a été nulle en moyenne en 2015, après deux ans de net ralentissement en 2014 (+0,5%) et en 2013 (+0,9%). Une statistique globale qui ne reflète pas les nettes variations des prix - à la hausse, comme à la baisse - de certains produits ou services du quotidien. Alimentaire, logement, transport, habillement, loisirs… La moyenne est tirée vers le bas par les prix de l'énergie, qui ont chuté de 4,7% l'an dernier, grâce à l'effondrement des cours du pétrole. Les produits manufacturés (vêtements, produits de santé, etc) ont eux aussi reculé, tandis que les prix de l'alimentation ont très légèrement rebondi (+0,4%), et que ceux des services, transports et communications en tête, ont gagné 1,2%.

Pas étonnant donc que la statistique globale ne reflète pas non plus le ressenti des consommateurs, qui sont nombreux à trouver que le coût de leurs courses augmente. Pour vous aider à vous y retrouver, le mini-site Les Clés de la conso du Figaro a disséqué ces variations, rayon par rayon. Concernant votre plein alimentaire, par exemple, la facture a rebondi l'an dernier. Notre panier «type», composé de 23 produits issus de quatre rayons (épicerie, viande et poisson, fruits et légumes et produits laitiers) est ainsi passé de 71,32 à 72,76 euros et a dépassé le pic de 2013 (à 72,41 euros).

En moyenne, les prix de l'alimentation ont gagné 0,4% en 2015, après un repli de 0,6% en 2014. «Cette hausse provient du rebond des prix des produits frais (+5,3% après -4,1% en 2014). En particulier, les prix des légumes frais sont en hausse de 6,8% en 2015 (après -4,7% en 2014), ceux des fruits frais de 4,8% (après -5,8% en 2014) et ceux des poissons et crustacés frais de 3,1% (après +1,7% en 2014)», précise l'Insee. La météo explique en grande partie la hausse du ticket de caisse au rayon fruits et légumes. «Les conditions climatiques (ensoleillement, précipitations, gel, etc) impactent fortement la production des fruits et légumes frais, tant au niveau de la quantité (volumes disponibles) que de la qualité (calibre, taux de sucre, aspect visuel, etc)», résumait récemment Interfel, qui rassemble les professionnels de la filière.

Hors produits frais, les prix alimentaires baissent en effet légèrement en moyenne (-0,2% en 2015 après -0,1%). «Les prix reculent de façon particulièrement marquée pour les aliments préparés pour enfants et produits diététiques (-6,7%), les laits, fromages et œufs (-1,3%) et les eaux minérales et de source (-1,1%).» Autre gros poste de dépenses des ménages, et source récurrente d'inquiétude et de grogne pour les éleveurs, la viande a vu ses prix ralentir nettement en 2015, alors qu'ils étaient restés «dynamiques» en 2014.

» Avec les Clés de la conso, visualisez l'évolution des prix des produits du quotidien, et notamment le coût de vos courses alimentaires. D'autres actus et infos pratiques vous y attendent. Bonne lecture.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1945416 le vendredi 29 jan 2016 à 12:19

    on a eu du +50% de ces taxes en qqs années , c'est pourquoi l'insu ne les comptabilise pas , ça exploserait ses statistiques

  • heimdal le vendredi 29 jan 2016 à 11:57

    L'Insee ne fait pas son boulot et ne considère pas les impôts et taxes comme un prix à payer.Pourtant c'en est bien un et il devient prépondérant.

  • M1945416 le vendredi 29 jan 2016 à 11:15

    je fait le même constat que vous, et je crains qu'avec ces grandes régions, ça va pas allez mieux, car il n'y a pas réduction de personnel à la clé, au contraire , je pari qu'ils vont avoir encore plus de dépenses : frais de déplacements, d'hôtel ext

  • tamtou le vendredi 29 jan 2016 à 08:23

    +292€ en 2015 taxe habitation et taxe foncière

  • tamtou le vendredi 29 jan 2016 à 08:22

    Oui je sais, les impôts locaux + 23% en 2015Le montant de ma taxe foncière maison 90m2 = 1612€ = 1 mois de salaire net

  • M1945416 le vendredi 29 jan 2016 à 08:22

    ma taxe habitation foncière