Sauvetage de l'euro : Berlin fixe ses conditions

le
0
VIDÉO - Les députés allemands ont accordé à Angela Merkel un large mandat pour défendre à Bruxelles la position allemande. Pas question pour la BCE d'élargir trop son rôle et d'oublier son objectif prioritaire: la lutte contre l'inflation.

De notre correspondant à Berlin

Le symbole n'aura échappé à personne. Le premier acte du sommet européen de Bruxelles s'est déroulé à Berlin en début d'après-midi. La chancelière allemande, Angela Merkel, a recueillli une très large majorité, y compris dans ses propres rangs, après avoir tracé devant le Bundestag les grandes lignes du plan de stabilisation pour la zone euro, tel qu'envisagé par l'Allemagne.

Quelque 503 députés, sur 596 suffrages exprimés, ont approuvé la «motion » déposée conjointement par la majorité gouvernementale et l'opposition. Les deux pages de ce texte fixent à Angela Markel ses marges de négociation, face à ses homologues européens, ce soir : pas question de charger davantage la Banque centrale européenne, qui en fait déjà trop au goût de nombreux Allemands. Et pas question de débourser plus que les 211 milliards d'euros déjà promis par le pays. La chancelière devait donc s'envoler pour Bruxelles dotée d'un mandat très cla

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant