Satellites d'observation : «La France a la meilleure technologie»

le
0
INTERVIEW - Les Emirats arabes unis ont signé ce lundi un contrat de plus de 700 millions d'euros pour deux satellites militaires. Jean-Loïc Galle, PDG de Thales Alenia Space, en explique les enjeux. » La France décroche un contrat dans le spatial militaire à Abu Dhabi

LE FIGARO. - Vous avez signé avec Abu Dhabi un contrat de plus de 700 millions d'euros pour livrer deux satellites militaires aux Émirats arabes unis (EAU), quel sera le rôle de Thales Alenia Space (TAS)?

Jean-Loïc GALLE. - Astrium et TAS ont signé le contrat ce matin mais la cérémonie officielle de signature vient d'avoir lieu, à la descente d'avion de Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense, à l'aéroport d'Abu Dhabi en présence des officiels émiratis et de Sheikh Mohammed.

C'est un contrat énorme de plus de 700 millions d'euros qui revient à deux industriels cotraitants, avec Astrium qui est en charge de la plateforme des deux satellit...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant