Sassuolo, laboratoire de la Juve ?

le
0
Sassuolo, laboratoire de la Juve ?
Sassuolo, laboratoire de la Juve ?

En déplacement à Sassuolo, la Juve y croisera les prometteurs attaquants Berardi et Zaza sur qui elle a mis le grappin l'an passé. Ils sont le fruit d'une étroite collaboration. Mais vont-ils un jour revenir à Turin ?

« Il y a une grande collaboration avec Sassuolo. » Ce sont les mots, en janvier dernier, de Giuseppe Marotta, actuel administrateur délégué de la Juventus. Malgré son strabisme légendaire, le dirigeant bianconero voit à long terme et voit très bien. Fin boursicoteur, il a fait d'excellents placements chez le petit poucet de Serie A : ils sont jeunes, attaquants et s'appellent Simone Zaza et Domenico Berardi. L'un est international italien depuis un mois, l'autre ne devrait pas tarder à le devenir au rythme où il progresse. Des relations entre les deux clubs facilitées par Giovanni Rossi, le directeur sportif neroverde ayant en effet passé quatre années à la tête du centre de formation bianconero, de 2009 à 2013. Les trois dernières aux côtés de Marotta. Nul doute qu'il y est également pour beaucoup dans les opérations régulières entre les deux clubs. Outre les deux attaquants, d'autres jeunes prometteurs sont passés par la case Sassuolo : Luca Marrone désormais rentré à la maison mère, l'attaquant ghanéen Richmond Boakye, tandis que son compatriote milieu de terrain Raman Chibsah y est encore.
Marotta, syndic de copropriété
Giuseppe Marotta doit rendre fou les codeurs de Football Manager. Suffit de voir la façon dont il a pris possession des deux attaquants stars. Berardi n'a pas encore fait ses débuts en Serie A que la Juve achète sa copropriété en septembre 2013, en échange de celle de Marrone. Elle le laisse tout de même chez les Neroverdi pour lui offrir le temps de jeu nécessaire à un jeune de 19 ans. Pari gagnant, il affole les compteurs (16 buts), les autres clubs ne daignent même pas s'y intéresser, sachant très bien que Marotta a mis le grappin dessus. Copropriété renouvelée en juin dernier et pour la dernière fois. Pour cause, cette formule exclusivement italienne disparaîtra l'été prochain. L'accord est déjà prévu, la Juve n'aura qu'à débourser 15 millions d'euros pour le racheter intégralement.

Zaza, lui, s'est retrouvé au milieu d'un jeu de chaises musicales difficile à suivre. Nous sommes toujours à l'été 2013, Gabbiadini alors en copropriété avec l'Atalanta est entièrement racheté par la Juve, puis vendu à la Sampdoria avant qu'un accord de copropriété ne soit établi à hauteur de 5,5 millions. Dans le même temps, les dirigeants bianconeri s'offrent Zaza (prêté par les Blucerchiati depuis trois ans et sortant...



...

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant