Sassuolo fait pleurer l'Inter

le
0
Sassuolo fait pleurer l'Inter
Sassuolo fait pleurer l'Inter

C'est à la toute dernière seconde d'un match animé que le leader de Serie A s'incline, sur un penalty de Berardi qui plus est. Le Napoli et la Juve remercient.

Inter 0-1 Sassuolo

Buts : Berardi (94e) pour Sassuolo

On se dirigeait tout droit vers un 0-0, mais un beau 0-0 avec 21 tirs à 14 pour les Nerazzurri, des croquages, des parades de dingue, bref du spectacle. Puis, sur une dernière offensive, Miranda retient le Français Defrel dans la surface de réparation. Penalty, alors qu'il ne reste qu'une minute d'arrêt de jeu. Face à Handanovic et son taux de réussite légendaire dans cet exercice, Berardi ne tremble pas et offre le succès aux siens. Sassuolo passe devant le Milan et l'Inter, déjà battue à domicile avant la trêve par la Lazio, risque de dire adieu au titre honorifique de champion d'hiver.

Ljajic, pour le meilleur et pour le pire


Le derby des antipodes, Inter, équipe la plus internationale d'Italie (des dirigeants aux joueurs à l'exception de l'entraineur), et Sassuolo, fleuron de l'italianité. Une affiche qui a tourné à l'avantage des Nerazzurri trois fois sur quatre avec deux mémorables 7-0. Les seuls black-out des hommes de Di Francesco depuis leur arrivée en Serie A il y a presque trois ans. Enfin petit événement, pour la première fois cette saison, Mancini aligne deux fois le même onze de départ. Un 4-3-3 pour répondre à son adversaire. La première demi-heure est particulièrement animée avec un nombre d'occasions identique, à la seule différence que Sassuolo cadre et l'Inter non. Sur coup-franc, Sansone contraint Handanovic deux fois à la claquette, et le portier slovène sort un de ses arrêts miracles sur une tentative rapprochée de Missiroli.

Sassuolo, quand deux claques valent mieux qu'une
De l'autre côté, Ljajic par deux fois (frappe du droit et de la tête), mais aussi Icardi seul face à Consigli, ratent le cadre dans des positions très favorables. Ce n'est qu'à la 43ème que le Serbe oblige le portier adverse à sortir une belle parade sur un enroulé velouté. Au milieu de tout ça, Kondogbia continue de louper à peu près tout ce qu'il entreprend en ralentissant régulièrement…







Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant