Sarkozy veut renouer avec les classes populaires

le
0
Le chef de l'État se rend mardi dans les Ardennes où il visitera une fonderie.

Faut-il y voir un effet Borloo? «Le président a fini par comprendre qu'il ne pouvait pas laisser son flanc gauche découvert», veut croire un proche du chef de l'État qui se réjouit du déplacement de Nicolas Sarkozy dans les Ardennes et de la future prime pour les salariés employés dans des entreprises qui distribuent des dividendes à leurs actionnaires.

Ce déplacement à Charleville-Mézières, où il visitera une fonderie, est évidemment un symbole. C'est là que Sarkozy avait tenu son meeting de campagne sur «la France qui travaille», en décembre 2006.

La revalorisation du travail

La valeur travail est redevenue une priorité de l'Élysée après beaucoup de temps passé à traiter les thèmes régaliens. Le gouvernement a déjà annoncé une série d'initiatives en faveur du pouvoir d'achat. Le premier ministre, François Fillon, a fait savoir, le 5 avril, que les prix du gaz ne seraient pas augmentés, et ceux de l'électricité, modérés. Compte tenu de la hauss

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant