Sarkozy veut expulser les «extrémistes»

le
0
Le président de la République a assuré mardi que toutes les personnes tenant des «propos infâmants» contre la France ne seraient pas autorisés à y entrer.

Après l'arsenal antiterroriste, c'est le deuxième train de mesures annoncées par le chef de l'État suite à l'affaire Mohamed Merah. Nicolas Sarkozy a annoncé mardi une accélération des expulsions des «extrémistes» présents sur le territoire et assuré que toutes les personnes tenant des «propos infâmants» contre la France ne seraient pas autorisées à entrer sur le territoire national.

«Les extrémistes jouent de notre formalisme administratif, notre devoir est d'être plus efficace», a déclaré le président en rendant hommage à l'Élysée aux forces de sécurité impliquées dans le dénouement de l'affaire du «tueur au scooter». C'est pourquoi il a annoncé que le gouvernement allait «faire accélérer les procédures d'expulsion pour motif d'ordre public».

Instructions à la DCRI

«C'est pour cette raison que je suis intervenu directement pour que des prédicateurs qui prennent notre système de valeurs pour cible permanente restent chez eux, nous n'en voulon

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant