Sarkozy va prendre des «initiatives fortes»

le
1
En visite en Lorraine lundi, le président-candidat a reproché aux syndicats de jouer un rôle politique.

Nicolas Sarkozy, accompagné de Nadine Morano, a visité lundi la centrale photovoltaïque de Toul-Rosières, en Lorraine.
Nicolas Sarkozy, accompagné de Nadine Morano, a visité lundi la centrale photovoltaïque de Toul-Rosières, en Lorraine. Crédits photo : LIONEL BONAVENTURE/AFP

La campagne fait du surplace. Nicolas Sarkozy le sait, et il veut la relancer. Ce lundi matin, lors du comité stratégique au QG parisien du candidat dans le XVe arrondissement, il a confirmé qu'il avait l'intention d'annoncer des «initiatives fortes» lors d'une conférence de presse jeudi pour expliquer et défendre son projet, à l'occasion de la publication de son «document de campagne».

Mais l'équipe du président reconnaît la difficulté de continuer à faire le jeu quand les temps de parole sont comptés et que l'adversaire ne veut plus proposer d'idées. «Il y a du monde, il y a de l'enthousiasme. Il faut des idées nouvelles. J'ai proposé une banque pour les projets des jeunes ce week-end. On en parle. Si la seule idée est de prendre ma place, c'est un peu court», a-t-il confié dans l'après-midi

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4189758 le mardi 3 avr 2012 à 08:03

    JPi - Evolution de la dette française : en 1980 elle vaut : 100 Mrds - en 1995 elle vaut : 700 Mrds - en 2005 elle vaut : 1150 Mrds - en 2010 elle vaut : 1600 Mrds. En 2011 elle vaut plus de 1.700 Mrds. Et nous nous ne vallons plus grand chose. C'est l'augmentation de la dette FRANCE qui est forte, pas la FRANCE.