Sarkozy sur écoute : la magistrature en tablier

le
2
Gilbert Azibert aurait renseigné Nicolas Sarkozy sur une procédure en cours devant la Cour de cassation en lien avec l'affaire Bettencourt.
Gilbert Azibert aurait renseigné Nicolas Sarkozy sur une procédure en cours devant la Cour de cassation en lien avec l'affaire Bettencourt.

Ils troquent quelques heures par mois leur longue robe noire pour une autre panoplie : tablier et gants blancs. À tous les étages de la magistrature, et surtout aux plus élevés - c'est à cela que ça sert -, les francs-maçons sont là.L'affaire des écoutes judiciaires pratiquées sur Nicolas Sarkozy et révélées par Le Monde vendredi 7 mars braque les projecteurs sur Gilbert Azibert, premier avocat général à la Cour de cassation. Il est soupçonné d'avoir renseigné l'ancien chef de l'État sur les décisions de la haute juridiction le concernant. En contrepartie, l'ex-président aurait poussé le dossier du magistrat pour un poste doré de conseiller auprès des autorités monégasques. Les commentateurs les plus hardis évoquent aussi, au conditionnel, l'appartenance de Gilbert Azibert à la franc-maçonnerie. Se mouvoir ainsi dans le secret des loges n'est pas neutre en effet quand on a occupé des postes aussi éminents que procureur général (à Bordeaux) et surtout secrétaire général du ministère de la Justice. À l'époque, Rachida Dati était garde des Sceaux, et c'est "Annulator" qui tenait la maison. "Annulator", c'est le doux surnom qui lui avait été donné quand, président de la chambre de l'instruction à Paris, il réduisait à néant un nombre appréciable de dossiers, parfois sensibles. Un serment contre l'autreÀ ce stade, il est possible d'employer le présent de l'indicatif : Gilbert Azibert est l'un des...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le lundi 10 mar 2014 à 14:19

    Ce sont plus que des insinuations...mais de TRISTES réalités !!!...

  • jfvl le lundi 10 mar 2014 à 09:45

    Encore un torchon d'un journaliste du Point basé sur des insinuations ...