Sarkozy sonne l'alarme pour sauver l'euro

le
0
Brandissant le «risque d'explosion» de l'UE, le chef de l'État appelle les Vingt-Sept à la responsabilité.

À Marseille, jeudi, le congrès du PPE a servi à camper le décor d'une négociation «de la dernière chance» au sommet européen de Bruxelles, qui s'ouvrait quelques heures plus tard. «Jamais le risque d'explosion n'a été aussi grand, a lancé Nicolas Sarkozy dans son discours. L'euro n'inspire pas confiance (...) l'Europe inquiète au lieu de rassurer.» Le chef de l'État a ouvert ce congrès des partis européens de droite, en fixant un ultimatum: «Si vendredi nous n'avons pas un accord, nous n'aurons pas de seconde chance», a-t-il lancé devant les députés européens présents. «Il faut décider tout de suite. Plus nous tarderons à prendre cette décision, plus elle sera coûteuse, moins elle sera efficace (...) le temps travaille contre nous», a insisté le chef de l'État.

S'il n'a pas cité les menaces de notations dégradées qui visent tous les pays de la zone euro, notamment la France, elles étaient clairement dans les esprits. On le sait, c'est l'usag

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant